World Rainforest Movement

Argentine: petite grande victoire sur une société minière canadienne

Les habitants de la ville d’Esquel, une petite ville argentine de la province de Chubut, sont en lutte pour la défense de leurs forêts et de leur environnement. Ils sont de plus en plus nombreux parmi les habitants de la ville et de toute la contrée andine, ainsi que parmi les organisations régionales et nationales, à s’opposer au projet minier à ciel ouvert et à l’installation d’une usine de traitement de cyanure destiné à l’extraction d’or, qui ne serait située qu’à huit kilomètres de cette ville entourée de lacs et de forêts millénaires de mélèzes.

Malheureusement, celui-ci ne serait que le premier d’une longue série de projets d’extraction minière qui porteraient atteinte à toute la région de la cordillère des Andes, en Argentine et au Chili, favorisés par les privilèges accordés aux multinationales à travers des “accords” internationaux signés par les gouvernements prêts à livrer les richesses de leurs pays au plus offrant.

Même si les habitants d’Esquel sont l’objet de toutes sortes de menaces, ils n’ont pas manqué ni de force ni d’imagination pour faire face à la transnationale canadienne Meridian Gold et à sa société subsidiaire El Desquite, toutes deux bénéficiaires de ce projet. Des manifestations, des actes, des marches, des réunions, des colloques, des déclarations, et même des concerts de rock, ont été organisés au cours de ces derniers mois contre l’exploitation aurifère dans la région. Plusieurs pages Web ont également été créées afin de diffuser cette situation et de rechercher du soutien international pour cette campagne. Par ailleurs, les rares procédures légales dont disposent les personnes lésées ont été mises en œuvre. En décembre, les habitants de la ville ont déposé une Action de protection environnementale, visant à protéger tous les droits et les garanties consacrés par la Constitution et, en particulier, “le droit de tout habitant à défendre son environnement”.

Le 19 février, une bonne nouvelle a été annoncée. Me Claudio Alejandro Petris, juge au Tribunal civil, a ordonné la suspension urgente de tous les travaux et de toutes les actions en cours de l’entreprise minière El Desquite à Cordon Esquel, et a interdit l’initiation de nouveaux travaux tant que toutes les conditions requises par la loi provinciale 4032 d’impact environnemental et par son décret réglementaire ne seront pas remplies.

“Ce qui reste à faire maintenant c’est de résoudre le problème de fond, c’est-à-dire, déclarer l’illégalité de tous les travaux réalisés, ordonner la réhabilitation intégrale de l’environnement dégradé et imposer une amende aux particuliers et/ou aux entreprises responsables pour un montant de jusqu’à 5% du total du projet. Même si ce sera là une bataille judiciaire très dure, je pense que c’est un signe très positif” a commenté un habitant de la zone.

Cette résolution créé un précédent très important en ce qui concerne l’application des lois provinciales, telle que la Nº 4032 sur l’impact environnemental qui exige dans tous les cas la réalisation de débats publics, tandis que le Code minier, que les entreprises avaient réussi à faire modifier à leur bénéfice, ne l’exigeait pas. Jusqu’à maintenant, les études d’impact environnemental étaient de simples démarches bureaucratiques, qui comptaient par avance sur l’approbation des autorités concernées. Par ailleurs, cette résolution est importante puisqu’elle concerne potentiellement tout autre projet minier, ou du moins, ceux de la province de Chubut.

C’est pour cette raison que les habitants de Esquel considèrent cette décision judiciaire une “petite” mais à la fois une grande victoire. Pour eux, il est clair que le pouvoir des entreprises, aussi bien économique que politique, est souvent capable de gagner des batailles dans les tribunaux de justice et d’obtenir des verdicts en leur faveur qui ont peu ou rien à voir avec la justice. La bataille d’Esquel continue donc, revigorée par cette récente décision judiciaire.

D’après les informations envoyées par: Gustavo Macayo, libmacayo@ciudad.com.ar, Pour plus d’informations à ce sujet, voir: http://www.wrm.org.uy/paises/Argentina/esquel.html; http://www.sospatagonia.netfirms.com/; http://www.contralamina.freeservers.com; http://www.esquelonline.com; http://www.geocities.com/proyectolemu/011115A.htm

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *