Mouvement mondial pour les forêts tropicales




Définition des forêts

La majorité des organismes gouvernementaux nationaux et internationaux se fondent sur la définition des forêts de la FAO. Celle-ci définie les forêts comme une “superficie minimum de terre entre 0,05 et 1,0 hectares avec des frondaisons (ou une densité de population équivalente) couvrant de 10 à 30% et avec des arbres qui peuvent atteindre une hauteur minimum située entre deux et cinq mètres à maturité, in situ.” Selon cette définition, les forêtsne sont rien de plus qu’un ensemble abstrait d’arbres avec certaines caractéristiques physiques.Evidemment, les arbres sont des éléments cruciaux des forêts. Mais ce que la définition de la FAO ne prend pas en compte est qu’un ensemble d’arbres ne suffit pas à faire une forêt. Les forêts se définissent par un réseau complexe d’interactions entre d’amples variétés de plantes et d’animaux, sans oublier les peuples qui y vivent et qui en dépendent. Les insectes, les oiseaux, les animaux et les arbres constituent sûrement les éléments les plus visibles des forêts. Cependant ce qui constitue les forêts, ce sont les plantes et les animaux moins visibles. Ce réseau invisible de vie dans le sol des forêts génère nombre d’éléments pour les peuples dépendants des forêts et garantie l’existence de fonctions essentielles pour l’humanité et la planète, de manière plus générale. Pendant plus de dix ans, plusieurs organisations ont lutté pour une modification de la définition des forêts de la FAO.