Mouvement mondial pour les forêts tropicales




Arbres génétiquement modifiés

La recherche en ingénierie génétique s’est principalement focalisée à renforcer l’hyperactivité de certains gènes qui existent naturellement, ou à insérer des gênes d’une espèce à une autre. Ceci dans la poursuite de différents objectifs. Par exemple, les producteurs de pâte à bois cherchent des variétés de pins et d’eucalyptus contenant moins de lignine alors que les producteurs d’arbres de biomasse cherchent à l’augmenter pour des besoins énergétiques. Les techniques d’ingénierie génétique recherchent aussi à intensifier la résistance des arbres à la sécheresse et aux nuisibles. Le risque principal de ces techniques réside dans la contamination biologique due à la pollinisation. En effet, le pollen se propage dans l’air, sur de grandes distances. L’autre problème de taille est que la manipulation des gènes n’est pas digne de confiance. Notre connaissance en la matière est très limitée, tant sur le comportement des gènes que sur la formation de la vie et le comportement des gènes une fois transplantés à d’autres espèces.

Livres et rapports

Actions

Les articles du bulletin WRM

Réunions et événements

Autres informations pertinentes