Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Un rassemblement de représentants de toute la Papouasie demande un moratoire de 10 ans sur l’exploitation forestière et les plantations industrielles

PeA_Papua
Des représentants de communautés autochtones, des écologistes et des défenseurs des droits de l’homme de toute la Papouasie occidentale se sont réunis à Jayapura (du 4 au 7 novembre 2014) pour discuter des problèmes liés aux plantations industrielles et aux entreprises forestières qui, ces dernières années, se sont développées rapidement sur toute l’île. Les participants ont raconté leurs expériences concernant les injustices associées depuis longtemps aux plantations au Jayapura, au Keeron et au Boven Digoel. Des participants venus du sud lointain de Papouasie ont raconté comment ils avaient été marginalisés par les plantations liées au développement de l’agro-industrie. D’autres venus du Sorong, du Nabire et du Mimika ont parlé des nombreux problèmes qui ont commencé à se poser quand les entreprises sont arrivées. Les délégués du Bintuni et du Wondama ont expliqué que les effets de l’industrie forestière sur les communautés ne sont pas moins destructeurs. Dans bien des cas, les problèmes qui se présentent sont les mêmes: intimidation par les militaires et la police, perte des moyens d’existence quand la forêt est détruite, promesses non tenues des entreprises d’apporter le développement aux communautés, problèmes écologiques tels que la pollution, les inondations et la perte des sources d’eau. Tout compte fait, les participants sont convenus de réclamer, entre autres choses, un moratoire de 10 ans sur l’investissement dans l’exploitation forestière à grande échelle et les plantations industrielles.

Voir l’article complet (en anglais) à l’adresse:https://awasmifee.potager.org/?p=1092.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *