Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Cupidité et résistance dans la forêt humide du Sarawak

Rec_SarawakRécemment paru, le livre Money Logging décrit la politique locale, la complicité internationale et la résistance décidée dans le combat contre la transformation des forêts humides du Sarawak en plantations industrielles de palmiers à huile et en réservoirs de barrages hydroélectriques. L’auteur, Lukas Straumann, distingue Abdul Taib Mahmud, ancien gouverneur de l’État malais du Sarawak, comme pilier de la mafia asiatique du bois, et montre que la famille de Taib – avec la complicité d’institutions financières internationales – a fait des bénéfices atteignant 15 milliards USD. En outre, une série de 12 grands barrages, dont deux ont déjà été construits, vont inonder 1 600 kilomètres carrés de forêt et déplacer 235 communautés indigènes. Les entreprises de Taib sont aussi celles qui fournissent le ciment et les câbles pour les centrales hydroélectriques et qui construisent les campements pour la réinstallation des personnes déplacées. Les communautés indigènes et les organisations activistes continuent de résister à cette expansion destructrice.

Pour en savoir plus voir:http://www.huffingtonpost.com/peter-bosshard/greed-and-resistance-in-s_b_6350036.html.