Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Déclaration internationale : Nos terres valent plus que du carbone


L’Accord de Paris entérine le principe de la compensation pour faire face à la crise climatique. La compensation n’implique pas que les émissions doivent baisser effectivement, mais que les émissions et les absorptions doivent se compenser entre elles. Cette approche a déjà été appliquée en se servant des forêts avec le très controversé mécanisme REDD+, et vise aujourd’hui de façon grandissante les terres agricoles. Du fait que l’Accord de Paris se centre sur la compensation et non sur la réduction, l’agriculture devient un objet comptable permettant de poursuivre et même d’augmenter les émissions.
https://viacampesina.org/fr/index.php/actions-et-nements-mainmenu-26/changements-climatiques-et-agrocarburants-mainmenu-71/1408-cop-22-nos-terres-valent-plus-que-leur-carbone