Mouvement mondial pour les forêts tropicales

L’économie dite « verte » : la dernière frontière du pillage

ultima-fronteraPar OtrosMundos Chiapas.

Ce qu’on appelle « économie verte » est un nouveau domaine d’affaires ; si elle est « verte »ce n’est pas parce qu’elle est bonne pour l’environnement mais parce que sa marchandise est la nature. Nous traversons une période du capitalisme où l’eau, la terre, la biodiversité, l’air, le sous-sol, les éléments de la nature et de la vie, et même le paysage, sont transformés en marchandises.

Voir le rapport en espagnol : http://otrosmundoschiapas.org/materiales/docs/pdf/folletos/serie_dictadura_capital/manual_economia_verde.pdf.