Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Les conséquences des plantations de palmiers à huile pour les rapports entre les sexes chez les peuples indigènes du Sarawak

Un article du livre récemment publié, “Gender and Land Tenure in the context of Disaster in Asia” (Le genre et la question foncière en Asie dans un contexte de désastre) analyse les effets que le changement d’affectation des sols et des systèmes de propriété foncière est en train d’avoir au Sarawak sur les droits de l’homme, les moyens d’existence et les coutumes locales en matière de rapports entre les sexes. L’article étudie la communauté Iban de Kampong Lebor, dont les terres traditionnelles ont été déboisées par des entreprises venues là pour faire des plantations de palmiers à huile. Les auteurs, Carol Yong et Wee Aik Pang, concluent que «La transformations des forêts en plantations de palmiers à huile est considérée comme un désastre, étant donné l’importance de la terre pour les activités coutumières, la sécurité alimentaire et la génération de revenus, et pour d’autres droits fondamentaux des peuples indigènes». Cette modification des rapports des personnes à la terre a un impact plus fort sur les femmes, les principales responsables du bien-être de la famille et de la communauté; entre autres choses, quand les forêts sont dégradées, les femmes n’ont plus accès à certaines ressources qui sont sacrées pour les activités spirituelles.

L’article est disponible (en anglais) ici