Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Déclaration de populations Mapuche et autres au Chili : Non aux mécanismes basés sur le marché !

Le Chili devait être l’hôte du Sommet des Nations Unies sur le climat. Mais face à un soulèvement populaire massif contre le modèle économique néolibéral, le Chili a annulé le Sommet. Ce dernier a été déplacé en Espagne, mais le Chili a conservé la présidence de la COP. Le Global Justice Ecology Project et Biofuelwatch ont recueilli des témoignages mettant en garde contre les dangers des soi-disant « solutions climatiques naturelles » promues au Sommet, car au Chili, ces programmes ont conduit à de vastes plantations d’arbres, détruit des forêts, abouti à des déplacements forcés, une perte d’eau douce, des incinérateurs toxiques et d’ immenses mines de cuivre et de lithium dévastatrices. Voir la vidéo en espagnol sous-titrée en anglais ici.