Mouvement mondial pour les forêts tropicales

La Banque européenne d’investissement : le discret financier de l’industrie minière en Afrique

La mine d’Ambatovy, une énorme opération de huit milliards d’USD (en valeur actuelle), est destinée à extraire du nickel et du cobalt du riche sol de Madagascar. Ce projet a directement impacté une forêt de 2 500 hectares et certaines familles ont été déplacées du fait d’accords de compensation controversés qui ont divisé la communauté. En plus des nombreuses plaintes liées aux impacts sur l’environnement local, en 2012, le dysfonctionnement d’une vanne a provoqué une fuite de dioxyde de soufre, et 50 personnes ont été empoisonnées dans l’installation. Trois incidents similaires sont intervenus depuis. Les inquiétudes pour l’environnement liées au projet d’Ambatovy continuent de s’accroître. La Banque européenne d’investissement, qui appartient aux États membres de l’Union européenne et possède des participations dans plusieurs mines en Afrique, a fourni 8 % de l’investissement du projet, avec un prêt de 305 millions d’USD. Lire cet article, qui fait partie d’une série spéciale sur la BEI (en anglais) sous ce lien :

https://www.eibinafrica.eu/a-tale-of-reverse-development/#footer