Mouvement mondial pour les forêts tropicales

La banque néerlandaise ING accusée d’avoir contribué aux abus des sociétés de plantations de palmiers à huile

En janvier 2020, le point de contact national néerlandais pour l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a déclaré admissible une plainte de trois groupes des Amis de la Terre (Milieudefensie – Pays-Bas, SDI -Libéria et WALHI – Indonésie) contre la banque ING. Oslan Purba, de WALHI, souligne que la déforestation et l’accaparement des terres sont systémiques dans le secteur de l’huile de palme : « Ce qui est important pour nous, c’est que nous présentons des affaires, l’une après l’autre, depuis 20 ans, mais les institutions financières européennes continuent de financer les entreprises d’huile de palme. » Selon les plaignants, cette plainte démontre une fois de plus que la politique de responsabilité sociale des entreprises ou toute autre directive volontaire ne fonctionne pas et que nous avons besoin d’une législation contraignante pour mettre fin aux opérations et investissements douteux. Pour plus d’informations sur la plainte, en anglais.