Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Honduras: manifestation en défense des mangroves et contre les sociétés crevetticoles

A l’aube du 7 novembre, dirigés par l’ONG CODDEFFAGOLF et la Red Manglar, plus de 2000 pêcheurs et de paysans ont abandonné leurs humbles foyers situés dans les zones humides côtières du Golfe de Fonseca, connues internationalement sous le nom de “Sitio Ramsar 1000”, afin d’entreprendre une mobilisation de protestation contre la destruction des forêts de mangliers, des lagunes, des estuaires et autres terres humides qui, abritant une grande biodiversité, constituent leur source d’aliments et de revenus. Ils se sont mobilisés également pour protester contre la perte de l’accès à leurs sites traditionnels de pêche, contre le harcèlement permanent des surveillants des fermes crevetticoles, contre l’impunité avec laquelle 12 pêcheurs ont été assassinés, contre le désengagement du gouvernement vis-à-vis de cette situation, ainsi que pour dénoncer l’intention de régler la Loi aquicole sur les intérêts des grandes sociétés crevetticoles.

En arrivant à Tegucigalpa, la capitale, d’autres groupes sociaux se sont joints pour soutenir le CODDEFFAGOLF/Red Manglar et protester contre les politiques de privatisation, l’ALCA, le Plan Puebla Panama, ainsi que pour promouvoir la participation de la femme.

Cette marche solidaire s’est développée au long de 500 m et a attiré l’attention de la presse écrite, orale et télévisée, ce qui constitue une grande réussite.

Contrairement aux autres mobilisations promues par le CODDEFFAGOLF, l’objectif de cette marche était d’attirer l’attention des pays et des peuples grands consommateurs de crevettes, tels que les Etats-Unis, l’Espagne et le Japon, ainsi que celle de la Banque mondiale, de la Banque interaméricaine de développement et des autres organismes internationaux qui financent l’aquaculture des crevettes et ignorent les impacts négatifs de cet élevage sur l’environnement mondial et les sociétés du Sud.

C’est une résolution qui a été prise du fait que le Président de la République, lui-même éleveur de crevettes, ainsi que son coreligionnaire, le Président du Congrès national, sont au courant de la situation et ne résolvent pas le problème. Il a donc été décidé de les ignorer et de viser l’origine du mal.

L’Association d’éleveurs de crevettes (ANDAH) s’est efforcée, comme d’habitude, de discréditer le CODDEFFAGOLF et principalement son directeur exécutif, Jorge Varela, surtout dans la presse locale de la côte.

La mobilisation s’est déroulée pacifiquement en cette opportunité, le CODDEFFAGOLF/Red Manglar ayant convaincu les autorités civiles et policières du fait que la mobilisation était pacifique et qu’ils ne devaient pas provoquer les manifestants comme ils l’avaient fait lors d’une manifestation antérieure soldée par plusieurs blessés et tabassés.

La lutte du CODDEFFAGOLF pour la sauvegarde des zones humides du Sitio Ramsar 1000 continue.

Article envoyé par: CODDEFFAGOLF, 11/11/2002, courrier électronique: cgolf@sdnhon.org.hn