Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Indonésie : des ONG dénoncent la propagande trompeuse d’APP

Asia Pulp & Paper (APP) est une société papetière géante qui, depuis longtemps, déboise la province indonésienne de Riau, à Sumatra, en détruisant les forêts des tourbières de Krumutan et Bukit Tigapuluh. La plupart du déboisement (estimé à 25 %) du couvert forestier originel a eu lieu dans des zones au sol riche en carbone.

Les dégâts commis par APP ont plusieurs implications : ils détruisent le territoire et les moyens d’existence des communautés autochtones qui vivent là depuis des siècles ; ils menacent la survie de certaines d’entre elles ; ils mettent en péril d’extinction les tigres, les éléphants et les orangs-outangs de Sumatra ; ils provoquent l’émission de millions de tonnes de gaz à effet de serre (car, lorsque la forêt est éliminée, la tourbe drainée s’oxyde), au point que l’Indonésie est troisième, après la Chine et les États-Unis, sur la liste des plus grands pollueurs.

Avec des références pareilles, il est difficile de voir comment l’APP pourrait avoir quelque chose à son crédit. Or, elle fait appel à la propagande pour essayer de promouvoir sa ‘responsabilité d’entreprise’ et ses produits.

Au cours de la 12e conférence européenne sur la pâte et le papier organisée par RISI le 10 mars à Amsterdam, aux Pays-Bas, APP a essayé de vendre sa ‘responsabilité d’entreprise’. Plusieurs ONG indonésiennes ont réagi et exhorté les acheteurs et les investisseurs « à rejeter les informations trompeuses de la compagnie jusqu’à ce qu’elle remplisse les conditions énoncées dans une lettre ouverte demandant la réforme du secteur papetier de l’Indonésie ».

Dans un communiqué collectif, les ONG ont dénoncé qu’une série d’émissions de télévision payantes (‘infopublicités’) qui vantent les réalisations écologiques et sociales d’APP pourraient être « un moyen d’ouvrir la voie à l’introduction en bourse de sa division chinoise, et elles ont lieu au même moment que de nouveaux investissements dans la capacité de vente directe sur les marchés papetiers européens et nord-américains. Au début des années 2000, APP n’a pas remboursé une dette de plus de 13 milliards USD, la plus grosse faillite de l’Asie. Les activités concernant les questions juridiques, sociales et écologiques associées à la production de pâte, à l’élimination de forêts et aux sources d’approvisionnement en bois sont apparues par la suite ».

WALHI / Les Amis de la Terre Indonésie, le forum écologiste national du pays qui réunit plus de 450 organisations membres, a sonné l’alarme sur cette campagne de désinformation et alerté les consommateurs : « Nous essayons de remettre les pendules à l’heure pour les clients et les investisseurs d’APP qui se sont peut-être laissés convaincre par les annonces trompeuses et les brochures luxueuses d’APP », a dit Teguh Surya, directeur de campagne de WALHI. « APP et ses associés continuent de faire plus de mal que toute autre entreprise aux communautés indonésiennes tributaires des forêts, à la faune et au climat du monde. Le fait d’être associées à APP représente un gros risque pour la réputation des entreprises qui font des affaires avec elle », a dit Teguh.

Rivani Noor, du réseau indonésien CAPPA (Community Alliance for Pulp and Paper Advocacy), porte témoignage des méfaits d’APP : « Les ONG et les communautés indonésiennes avec lesquelles nous travaillons ont connu de première main la dévastation causée par APP, on ne peut pas nous tromper avec des ‘infopublicités’ ou des prix écologiques », a-t-il dit.

Le dossier d’APP, chargé de destruction et de violations des droits des communautés, ne peut pas être nettoyé avec de la propagande.

Rivani Noor a déclaré : « Nous exhortons l’APP à mettre fin à la destruction des forêts naturelles et des tourbières, à respecter les droits des communautés et leurs droits fonciers, à résoudre les conflits en cours et à se rétracter de ses déclarations trompeuses concernant sa faible empreinte carbonique. C’est ainsi que l’APP pourra sortir des sentiers battus et aider l’Indonésie à atteindre son objectif de réduction des gaz à effet de serre et à faire la transition vers un avenir équitable et à faible intensité de carbone pour tous les Indonésiens ».

Article fondé sur la lettre ouverte aux clients et aux investisseurs du secteur papetier de l’Indonésie (http://www.eyesontheforest.or.id) et sur le communiqué “Indonesian groups reject APP’s green claims at RISI Paper Conference”, envoyé par Rivani Noor, coordinateur de Community Alliance Pulp and Paper Advocacy (CAPPA), adresse électronique : rivani@cappa.or.id. Pour davantage d’informations sur les conséquences écologiques et sociales de l’APP veuillez visiter : http://www.eyesontheforest.or.id, http://www.savesumatra.org/index.php/link et
http://www.environmentalpaper.org/indonesiaroundtablesummary.htm ; des photos sur l’impact d’APP : http://www.eyesontheforest.or.id.