Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Brésil : des indigènes bloquent la voie ferrée de VALE

Le mouvement indigène Pindaré Caru, formé par les peuples Guajajara et Awá, a bloqué le 3 octobre dernier la voie ferrée de la multinationale minière VALE, dans la localité de Alto Alegre do Pindaré de l’État de Maranhão.

Les indigènes protestaient contre l’assouplissement de la législation brésilienne concernant leurs droits – par des mesures telles que la PEC 215 et la résolution 303/2012 du Procureur général de l’Union (AGU) – dont le but est de faciliter à des entreprises multinationales l’appropriation de territoires indigènes pour qu’elles puissent tirer encore plus de profits de l’exploitation de leurs richesses.

VALE, deuxième entreprise minière du monde et présente dans une trentaine de pays, a reçu au début de l’année le « public eye award », un prix que l’on décerne à la pire entreprise du monde. Malgré cela, VALE insiste à se présenter comme une entreprise responsable à l’égard de la société et de l’environnement.

À l’heure actuelle, VALE est engagée dans la plantation industrielle de palmiers à huile dans l’Amazonie, ajoutant ainsi encore plus d’impacts sr les populations (voirwww.wrm.org.uy/boletim/182/opiniao.html). En plus, elle fait partie depuis 2011 du groupe d’entreprises chargé de la construction du barrage hydroélectrique de Belo Monte, qui détruira au moins 50 000 hectares de forêt amazonienne et aura beaucoup d’autres effets négatifs sur les peuples de l’Amazonie.
http://www.brasildefato.com.br/node/10827