Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Fémicide et impunité: une crise humanitaire en Amérique centrale et un problème grandissant dans le monde entier

PeM_feminicidioEl Salvador a le taux de fémicides le plus élevé du monde, le Guatemala le troisième et le Honduras le septième. Au Guatemala et au Honduras, seuls 2 % des cas de meurtres de femmes ont fait l’objet d’une enquête en 2013. À El Salvador, rien qu’en 2014, entre janvier et octobre, plus de 300 femmes de 12 à 18 ans ont été trouvées dans des fosses communes. Les victimes de fémicide présentent souvent des signes de torture, de viol ou de mutilation des seins ou du vagin, ou des parties de leurs corps ont été démembrées. Dans ce contexte si violent, le mouvement paysan international La Vía Campesina mène une campagne mondiale pour mettre fin à toutes les formes de violence à l’égard des femmes,  dans le but de mieux faire connaître au public les causes profondes et toutes les formes d’expression de la violence à l’égard des femmes, et pour réclamer la fin de l’impunité.

Voir l’article complet (en anglais) sur:
http://viacampesina.org/en/index.php/main-issues-mainmenu-27/women-mainmenu-39/1715-femicide-and-impunity-a-humanitarian-crisis-in-central-america-and-a-growing-problem-worldwide.

En français sur le même thème:www.agoravox.fr/actualites/international/article/femicide-meurtre-d-une-femme-parce-87130