Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Les plantations de palmier et de canne à sucre « accaparent » un fleuve au Guatemala

Le fleuve Bolas, à Champerico, Guatemala, avait complètement disparu, détourné et endigué au profit des plantations de palmier à huile et de canne à sucre.

Le manque d’eau du fleuve, qui se jette dans les zones humides et les mangroves de Champerico, porte atteinte aux écosystèmes et aux communautés de la zone. Ces dernières ont réagi en manifestant leur opposition à cet « accaparement » du fleuve et en créant une commission pour constater les problèmes.

Le 9 avril, les villageois de Champerico et les autorités locales ont trouvé l’endroit où le fleuve Bolas avait été détourné : dans la propriété La Virgen, où il y a des plantations de palmier africain et de canne à sucre, un barrage avait été construit. Ensemble, ils ont entrepris de libérer le fleuve et ils ont ouvert une partie du barrage.

Les communautés ont réussi à faire rentrer le fleuve dans son lit.

Information envoyée par Carlos Salvatierra, secrétaire de Redmanglar Internacional, adresse électronique salvatierraleal@gmail.com.