Mouvement mondial pour les forêts tropicales

L’intensification de l’exploitation minière en Afrique au programme d’une réunion au sommet dans le centre financier de l’industrie minière

PeA_mining_AfricaDes membres de la société civile d’Afrique et du Royaume-Uni ont envoyé une lettre à la rencontre « Mining on Top : Africa- London Summit », la « conférence minière la plus africaine pour l’Europe » qui s’est tenue les 24 et 25 juin derniers – pour insister sur le nombre croissant de communautés locales en Afrique qui sont confrontées à un déplacement forcé, à la pauvreté, à des maladies, à une pollution massive, à la perte de terres agricoles fertiles et ancestrales, à la destruction de leurs moyens d’existence et de leur culture du fait de l’introduction d’activités minières à grande échelle. Par aillerus, la lettre affirme que « les investissements et la responsabilité sociale d’entreprise sont purement des façons de justifier l’acceptabilité sociale des entreprises et d’améliorer leur image », et souligne que Londres, où l’événement s’est tenu, est le premier centre mondial du financement de l’industrie minière, avec des milliards de livres sterling d’investissements qui sont canalisés vers des projets miniers destructeurs dans le monde entier. Lisez la lettre (en anglais) ici : http://www.gaiafoundation.org/news/africa-uk-civil-society-send-strong-message-to-the-mining-on-top-africa-london-summit En outre, les membres des sociétés civiles africaines ont partagé des études de cas pour offrir un aperçu des beaucoup problèmes sociaux et écologiques graves causés par l’exploitation minière à grande échelle en Afrique. Voir les études de cas (en anglais) ici:http://www.gaiafoundation.org/blog/is-mining-really-on-top-in-africa