Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Philippines : des femmes demandent l’arrêt des bombardements à Marawi et la révocation de la loi martiale à Mindanao

Des femmes leaders de plusieurs organisations nationales, régionales et internationales réclament que l’on révèle la vérité sur ce qui se passe à Marawi et à Mindanao, aux Philippines, et que les coupables de violence soient poursuivis. Environ 130 personnes ont été tuées, des milliers d’autres se sont retrouvées bloquées et des dizaines de milliers ont dû fuir par suite d’une opération militaire bâclée dont le but était de capturer Isnilon Hapilon, un chef d’Abou Sayyaf. La loi martiale a été déclarée sur toute l’île de Mindanao. Le groupe de femmes leaders a rappelé au public que les guerres et le militarisme ont toujours pris pour cible les corps des personnes considérées comme objets sexuels et comme les plus vulnérables, c’est-à dire les femmes. Ainsi, la prostitution, le viol, la migration forcée et toutes les formes de violence à l’égard des femmes deviennent des armes de guerre pour combattre les ennemis supposés. Vous trouverez la déclaration en anglais à l’adresse : https://hronlineph.com/2017/06/03/statement-women-call-to-stop-the-bombings-in-marawi-revoke-martial-law-in-mindanao-as-both-aggravate-violence-against-women/.