Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Aviation et fausses solutions : La farce du projet REDD « Florestal Santa María, » au Mato Grosso, Brésil

Limite de la zone du projet REDD Florestal Santa María. Ph: WRM

Le projet forestier REDD Florestal Santa María (FSM-REDD), qui couvre près de 70 000 hectares de l’Amazonie brésilienne, a vendu des crédits de carbone aux programmes de compensation d’au moins deux compagnies aériennes : Delta Airlines et TAP. Derrière ce projet se cachent une augmentation de la déforestation de la région et une histoire d’accaparement de terres, d’utilisation de certificats qui n’existent plus et de trahison de promesses aux communautés locales.

Il est bien connu que les projets REDD ne constituent pas une véritable solution aux changements climatiques. Néanmoins, le Conseil de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) — réuni à Montréal du 11 au 19 juin — poursuit ses plans pour permettre aux compagnies aériennes d’atténuer leurs émissions au moyen de projets de compensation carbone et d’utilisation d’agrocarburants à base de monocultures industrielles. Ces projets ravagent les forêts et leurs habitants partout dans le sud mondial.

Des organisations de toutes les régions de la planète demandent à l’OACI d’abandonner ses plans d’atténuation à l’aide de fausses solutions destructrices et de commencer à réduire le trafic aérien.

Télécharger l’article en PDF en anglais ou en portugais

Lire l’article en anglais ou en portugais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *