Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Lettre à la FAO du Collectif des femmes affectées par la monoculture de palmier à huile au Gabon

Dans le cadre du 21 septembre, Journée internationale de lutte contre les monocultures forestières, les femmes affectées par les plantations de palmiers à huile d’OLAM ont décidé, à l’occasion d’une réunion dans le village de Fera au Gabon, d’envoyer une lettre à la FAO pour dénoncer les impacts qu’elles subissent.

Le Collectif des femmes affectées par les monocultures de palmiers à huile met en garde contre les effets de ces plantations sur la sécurité alimentaire et la production alimentaire. Les femmes critiquent la politique de la FAO en faveur de l’expansion des monocultures industrielles de palmier à huile, car elle affecte gravement la sécurité alimentaire et est donc clairement en contradiction avec le mandat de la FAO, qui est de lutter contre la faim dans le monde. En outre, les femmes signalent dans leur lettre que la destruction des forêts par les plantations industrielles de palmiers à huile affecte les femmes et en particulier leurs connaissances traditionnelles des forêts et de leurs multiples utilisations.

Découvrez la lettre complète ici.