Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Appui international à la lutte contre l’exploitation minière en Thaïlande

Des organisations, mouvements sociaux et militants de 40 pays ont envoyé une lettre aux femmes et hommes, défenseurs des droits d´homme de Khao Lao Yai-Pha Jun Dai Forest Conservation Group au nord-est de la Thaïlande, en exprimant appui et solidarité avec leur lutte pour récupérer les terres et forêts, envahie par la société minière Thor Silasitthi.

Ils expriment appui a la demande de la communauté aux autorités thaïlandaises de fermer les activités minières dans la région, et ils s´engageront à continuer à suivre de près la situation et à donner de la visibilité à cette lutte communautaire importante.a.

>>> Téléchargez la lettre avec les signatures ici

Ph: Prachatai

Il y a 26 ans, la société d’exploitation de carrières Thor Silasitthi Co. a commencé à opérer dans une zone forestière du sous-district de Dong Mafai dans la province de Nong Bua Lamphu. Depuis lors, au moins six villages qui dépendent de cette zone forestière pour leurs moyens d’existence ont subi les impacts négatifs des activités de la société. Les habitants ont perdu l’accès à la nourriture qu’ils avaient l’habitude de trouver dans la forêt et doivent subir quotidiennement dans la zone minière des explosions qui provoquent une pollution sonore et des dommages en raison de la retombée des débris. Des sites archéologiques importants sont situés à l’intérieur de la zone minière ; selon la nouvelle loi minière de 2017, ils ne devraient pas être accessibles à l’exploitation minière.

Les femmes jouent un rôle crucial dans cette lutte menée par un groupe appelé « les femmes et les hommes défenseurs des droits humains (W/HRDs) du groupe pour la conservation de la forêt de Khao Lao Yai-Pha Jun Dai ».

Sachant que le permis d”exploitation de la société pour la mine expirait le 3 septembre 2020, le groupe communautaire a intensifié sa lutte au cours des derniers mois pour récupérer la forêt. Parmi leurs revendications figure un appel aux autorités pour la réhabilitation de la zone endommagée. En l’absence d’une réponse positive du gouvernement à leurs revendications, et comme l’entreprise tentait de renouveler son permis, les communautés ont démarré une occupation.

Suivant des cérémonies et des rituels traditionnels, plantant des fleurs et des arbres, 300 femmes et hommes des communautés occupent une partie de la zone minière depuis le 4 septembre, où ils plantent des fleurs et des arbres, en suivant des cérémonies et des rituels traditionnels. Ils ont déclaré la zone minière « Zone forestière communautaire » et ont demandé justice pour les quatre villageois qui ont été tués dans cette lutte entre 1995 et 1999. Jusqu’à présent, personne n’a été considéré comme responsable ou n’a été puni pour ces meurtres. Le 25 septembre, des membres de la communauté ont occupé un autre secteur, l’installation de taille de pierre. Le permis pour ce site a expiré le 24 septembre. Au cours de la mobilisation, des militants de la communauté ainsi qu’un défenseur des droits humains qui les soutiennent ont reçu des menaces de mort.

>>> Téléchargez la lettre avec les signatures ici

À l’attention de : Les femmes et les hommes défenseurs des droits humains (W/HRDs) du groupe pour la conservation de la forêt de Khao Lao Yai-Pha Jun Dai

Nous, soussignés, organisations, mouvements sociaux et militants, de 40 pays de tous les continents, avons pris connaissance de votre lutte importante pour récupérer les terres et les forêts dont vous vous occupez. Nous comprenons que l’société minière Thor Silasitthi Co. s’est implantée sur ces terres il y a 26 ans. Beaucoup d’entre nous sont engagés dans des luttes populaires contre l’exploitation minière et d’autres projets destructeurs, et ont été confrontés à une indifférence similaire de la part des autorités gouvernementales et à des provocations d’entreprises comme cela a été le cas dans votre lutte.

Nous voulons tout d’abord exprimer notre soutien et notre solidarité avec votre lutte pour récupérer vos terres et vos forêts. Nous avons en particulier pris connaissance des récentes actions importantes que vous avez entreprises en septembre qui vous ont permis de récupérer la zone minière et l’installation de taille de pierre.

Nous sommes impressionnés par votre persévérance et par le fait que vous êtes engagés dans cette lutte depuis déjà 26 ans. Dans ce processus de reconquête de vos vies, de vos moyens de subsistance, de vos terres et de vos maisons, vous avez perdu quatre camarades. Les rituels et cérémonies que vous avez célébrés lors des actions d’occupation sont une source d’inspiration pour nous. Ces cérémonies témoignent d’une attention et d’un respect profonds pour cette région et attestent de l’importance de ces lieux pour le bien-être présent et futur de vos communautés.

Nous sommes à vos côtés. Nous nous joignons à vous pour demander aux autorités thaïlandaises de défendre les intérêts collectifs des communautés, et non les intérêts privés et motivés par le profit des sociétés minières. Elles doivent répondre à vos demandes et fermer les activités minières dans la région. Elles doivent assurer la sécurité et le bien-être de toutes les personnes impliquées dans les récentes actions, en particulier celles qui ont reçu des menaces de mort. Et elles ne doivent pas oublier l’appel à la justice pour les militants communautaires qui ont été tués dans le passé. Sur cette revendication également, nous sommes à vos côtés.

Bien que beaucoup d’entre nous soient loin de la Thaïlande, soyez certains que nous sommes avec vous dans cette lutte. Nous nous engageons à continuer à suivre de près la situation et à donner de la visibilité à votre lutte à travers nos propres réseaux de communication. Votre lutte est non seulement importante pour assurer l’avenir de vos communautés, mais elle encourage également les luttes dans d’autres pays et régions. Vous êtes un exemple pour le monde de ce qu’est un mouvement fort.

Vous n’êtes pas seuls dans votre important combat. Puisse-t-il être bientôt victorieux. C’est déjà un exemple fort et une source d’inspiration pour d’autres luttes en Thaïlande, et pour nous tous qui sommes dans d’autres pays du monde.

En solidarité,

Organisations:
Aalamaram – India
Acción Ecológica – Ecuador
ADECRU – Mozambique
Amelerions notre Environnement – Democratic Republic of Congo
Asamblea De Vecinos Por El No A La Mina Esquel – Argentine
Associación Conservacionista Yiski – Costa Rica
Bloque Oscar Alfaro – Bolivia
Cardamom Hill Research – Switzerland
CENSAT – Friends of the Earth Colombia – Colombia
Centro Cientifico Tropical – Costa Rica
Cercle Rosa Luxemburg – Switzerland
Colectivo Voces Ecológicas – Panama
Community Forest Watch – Nigeria
Conceverde San Rafael De Heredia – Costa Rica
Defenders in Dordrecht – Netherlands
Ecovital – Brazil
FASE-Espirito Santo – Brazil
Focus on the Global South – South East Asia
Fórum Carajás – Brazil
Forum Ökologie & Papier – Germany
Friends of the Earth Internationial – International
Global Forest Coalition – International
GRAIN – International
Grupo Guayubira – Uruguay
ICRA – France
Impulso Socialista – Colombia
Indus Development Organisation – Pakistan
JATAM network – Indonesia
Justiça Ambiental – Friends of the Earth Mozambique – Mozambique
M4 – Movimiento Mesoamericano Contra El Modelo Extractivo Minero – Meso Amerika
Maiouri Nature Guyana – France
Missão Tabita – Mozambique
Movus – Movimiento Por Un Uruguay Sustentable – Uruguay
MST- Movement Of Landless Rural Workers – Espirito Santo – Brazil
Muyissi Environnement – Gabon
Nature-D-Congo – Benin
Payday Men’s Network – USA
Penny – USA
Pkf Foundation – Switzerland
Procesos Integrales Para La Autogestión De Los Pueblos – Mexico
Project Sevana South-East Asia – Thailand
Proyecto Gran Simio -Spain
RAPAM – Mexico
Rede Brasileira de Justiça Ambiental – Brazil
Refeb – Ivory Coast
RIAO-RDC – Democratic Republic of Congo
Salva la Selva – Spain
Sawit watch – Indonesia
School of Democratic Economics – Indonesia
Soralo – Kenya
Suhode Foundation – Tanzania
Sustaining the Wild Coast – South Africa
Synaparcam – Cameroon
The Corner House – United Kingdom
TUK Indonesia – Indonesia
Unión Universal Desarrollo Solidário – Spain
Wetlands & Birds Korea – South Korea
World Rainforest Movement (WRM) – International
Youth Volunteers for Environment – Ghana
Youth Volunteers for Environment – Ivory Coast

Personnes:
A.E. van Wyk – South Africa
Agathe Torti – France
Alexander Mága – Germany
Anicet Gervais Kouame – Ivory Coast
Anne Forget – France
Annie Avril – France
Asunción Libertad Torres Gosálves – Spain
Barbara van Dyck – Belgium
Benoit le Turcq – Germany
Bernard David – France
Brewster Kneen – Canada
Brian Gibbons – USA
Carlos Cambra – Panama
Catherine Roche – France
Cecilia Castilla Gómez – Spain
Claudio Sergio Nadal – Argentine
Cris Vigiano – Brazil
Dani Sánchez-Vizcaín – Spain
Danijel Dubičanac – Croatia
Daniela Oñate – Chile
Doris Warnstedt – Germany
Elder Andrade de Paula – Brazil
Emily Mason – Ireland
Encarna González – Spain
Fabienne Oubrayrie – France
Fernando Antônio Cuervo Cifuentes – Colombia
Flavia Buceta – Uruguay
Francisco Serrano – Peru
Fredrik Larsson – Sweden
Guillermo Tobón – Colombia
Henry Sak – Canada
Hugh Lee – Ireland
Isa Belinfante – Netherlands
James Gray – USA
Jane Sawcer – United Kingdom
Janice Lemos – Mozambique
Jean-Michel Amillard – France
Jesus Antonio Espinosa – Colombia
Jim Loveland – USA
Joan Vicenç Lillo – Spain
John Orbell – United Kingdom
Jos Martens – Netherlands
Josefina Paz Besomi – Chile
Judith Pincemin – France
Karen Rothschild – Canada
Kenneth Ruby – USA
Lydia Culzoni – Argentine
Luisa Memore – Italia
Maginel Galt – USA
Marc Reina – France
Marta Moschetti – Italy
Maria Angeles Mauri Espuny – Spain
Maria Elena Misó – Spain
Marie Melotte – Canada
Martine Rouillard – France
Michael Miller – France
Michael F. Schmidlehner – Brazil
Michele Belford – Australia
Mylene Marchand – France
Myrim Goldminc – France
Neus Calvo – Spain
Pascal Paquin – France
Patricia Sosa – Mexico
Paulo Nührich – Brazil
Peter Saltanis – USA
Peter Clausing – Germany
Philippe Favreliere – France
Philippe Dauibrese – Netherlands
Ramón Soriano – Spain
Sara Díaz – Mexico
Sergio Miguel Silva Chiossoni – Uruguay
Simon Bailly – France
Sylvie Dalbin – France
Tom van Hettema – Netherlands
Valerie Tomlinson – United Kingdom
Valérie Couché – France
Vanessa Apecechea – Uruguay
Vicky Penalva – Argentine
Victor Bravo – Argentine
Victor Kamendrowsky – USA
Willi Feuerstein – Austria
Yücel Çağlar – Turkey