Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Financement du développement sous forme d’agro-colonialisme en République démocratique du Congo

Le rapport Le financement du développement comme agro-colonialisme détaille les abus qui souffrent les communautés affectées par les plantations industrielles de palmiers à huile gérées par la société congolaise Plantations et Huileries du Congo (PHC). D’énormes superficies de terres communautaires ont été illégalement accaparrées en 1911 et les palmeraies transformées en plantations industrielles de palmiers à huile par PHC, une société créée par le co-fondateur de la société alimentaire mondiale Unilever, Lord Leverhulme. Les banques de développement ont financé Feronia-PHC à hauteur de plus de 150 millions de dollars depuis 2013. Les abus contre les communautés en relation avec les conflits sur l’occupation de leurs terres ancestrales par PHC se sont poursuivis. Un membre de l’organisation RIAO-RDC a été tué et des membres de la communauté arrêtés arbitrairement en 2019.

>> Téléchargez le rapport

En 2020, la société canadienne qui exploite les plantations, Feronia Inc. a fait faillite. Au lieu de chercher des moyens de rendre les terres aux communautés, les banques de développement, pour la plupart européennes, ont accepté d’annuler la plupart de leurs prêts et investissements dans l’entreprise et de remettre la concession de PHC à la prochaine entreprise sans expérience déclarée dans la culture du palmier à huile.

Fatiguées des promesses vides, quatre communautés sur l’un des sites de plantation, Lokutu, ont repris quelque 400 hectares de plantation abandonnée par PHC au début de 2020 et ont commencé leur propre production de l’huile de palme. Elles ont retrouvé une autonomie et des niveaux de revenus jamais vus comme journaliers dans les plantations de PHC. “Avec l’accès à ces terres, nous sommes en mesure de reprendre notre production d’huile de palme, qui a été violemment interrompue avec la colonisation”, a déclaré un membre de l’équipe de gestion de l’opération communautaire.

Voir la section sur le site web du WRM pour un recueil de déclarations des communautés affectées par les plantations de Feronia-PHC òu les communautés demandent la restitution de leurs terres ancestrales.