Mouvement mondial pour les forêts tropicales

La Société financière internationale retire la demande de financement REDD+ soumise au Fonds vert pour le climat

Le 8 novembre, le Mouvement mondial pour les forêts tropicales a informé les membres du conseil du Fonds vert pour le climat que plus de 100 organisations et 115 personnes avaient signé une lettre ouverte invitant le Conseil à dire non à la proposition de financement de la Société financière internationale (SFI) intitulée « Programme d’Obligations Vertes pour les Forêts: Renforcement du Financement du Secteur Privé Dans le Cadre de la REDD+ ».

Le 12 novembre, le Secrétariat du Fonds vert pour le climat a diffusé une note indiquant que la SFI avait retiré sa demande de financement. C’est une bonne nouvelle pour les forêts, les populations forestières et le climat, car la proposition de la SFI visait à subventionner un marché du carbone pour des crédits de projets REDD+ du secteur privé pour lesquels il n’y a ni demande ni justification. L’opposition à cette demande de financement dommageable pour le climat s’était intensifiée. Parmi les personnes qui ont demandé le rejet de la demande de financement figuraient non seulement des ONG mais également le Comité technique du Fonds national REDD (FONAREDD) de la République démocratique du Congo, l’un des pays dans lesquels la SFI a proposé de subventionner les spéculateurs REDD+ du secteur privé.

Bien que ce soit une bonne nouvelle pour le moment, les procédures du Fonds vert pour le climat permettent à la SFI de soumettre à nouveau sa proposition. Il est donc important de rester vigilant à l’avenir dans le cas où la même mauvaise idée de subvention de la SFI à des projets de compensation REDD+ du secteur privé réapparaîtrait.

 >>> Téléchargez la lettre ouverte avec les signatures