Mouvement mondial pour les forêts tropicales

RD Congo: Appel à la libération immédiate des personnes arrêtées après une manifestation contre la société d’huile de palme PHC

Le RIAO-RDC et une coalition internationale d’ONG appellent à la libération immédiate des dirigeants communautaires et des villageois des communautés de Mwingi, Bolesa et Yanongo qui ont été arrêtés après une manifestation pacifique contre la société d’huile de palme PHC. Une un APPEL URGENT À LA MOBILISATION est ouverte à signer; il est disponible en français, en anglais , en espagnol et en allemand.

Des chefs traditionels à Lokutu pour l’arrivée de la délégation de la société PHC/KKM, février 2021. Ph: Farmlandgrab

Six personnes ont été arrêtées à Lokutu, où la société d’huile de palme Feronia-PHC a son siège pour les plantations de Lokutu. Les villageois de la communauté de Mwingi ont été arrêtés à la suite de leurs manifestations pacifiques la semaine dernière. Ils avaient voyagé depuis leur communauté de Mwingi jusqu’à Lokutu, où devait arriver une délégation représentant le nouveau propriétaire de PCH, Kalaa Mpinga, et une société appelée Straight KKM. La société de K. Mpinga a acquis les plantations et les moulins à huile de PHC, et a ainsi hérité d’une décennie de conflits fonciers au cours de laquelle la société qui gérait auparavant les plantations, Feronia Inc., a fait faillite alors qu’elle avait reçu plus de 150 millions de dollars de financement des banques de développement depuis 2013. Les membres de la communauté de Mwingi avaient préparé des banderoles exigeant que l’entreprise respecte l’engagement de soutien à la communauté qu’elle avait pris – et rompu – à de nombreuses reprises au cours de ces dernières années.

Neuf autres personnes, quatre hommes et cinq femmes, ont été arrêtées près de la communauté de Bolesa, ainsi que cinq personnes de la communauté de Yanongo. « Les gens ont été battus et torturés. Ils ont été emmenés menottes aux poignets. Il y a une personne qui a été torturée et qui est à l’hôpital », a déclaré le président de la société civile de Basoko dans un entretien avec le RIAO-RDC.

L’interview complète est disponible en français et en anglais.

Le RIAO-RDC et une coalition internationale d’ONG condamnent fermement la violence et la torture commises sous la supervision de Feronia-PH et l’arrestation de personnes qui exigeaient pacifiquement que l’entreprise tienne les promesses qu’elle leur avait faites. Toutes les personnes arrêtées doivent être libérées immédiatement et Feronia-PHC doit abandonner immédiatement les charges retenues contre elles.

Les banques de développement européennes qui financent PHC doivent assumer leur responsabilité en tant que bailleurs de fonds de l’entreprise et exiger que ce genre d’atrocités contre les chefs de village cessent immédiatement.

Un rapport publié en janvier 2021 sur la lutte menée par les communautés depuis un siècle pour récupérer les terres occupées par les concessions de Feronia-PHC (qui leur ont été volées à l’époque coloniale), est disponible en anglais et en français.

L’organisation Rettet den Regenwald / Sauvons la forêt a lancé un appel urgent à la mobilisation, ouvert aux signatures individuelles. Il est disponible en français, en anglais , en espagnol et en allemand.