Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Déclaration de Sena Madureira, Brésil : « Nous poursuivons l’esprit d’union entre les peuples et d’opposition aux ”solutions”du capitalisme »

Entre le 15 et le 17 juin 2018, les peuples et communautés autochtones vivant et travaillant dans la forêt se sont réunis à Sena Madureira, dans l’État d’Acre, pour dénoncer les fausses solutions proposées par le capitalisme vert pour lutter contre la dégradation environnementale et climatique. Ils ont dénoncé des projets basés sur l’idée fausse qu’il est possible de continuer à polluer la terre, l’eau et l’atmosphère dans un endroit donné de la planète et de « compenser » cette pollution par la conservation des forêts dans une autre région. Non seulement cela est impossible, mais les mesures de ce type finissent par nuire à des populations qui, de fait, entretiennent une relation équilibrée avec la nature. L’État d’Acre est considéré comme un « laboratoire » pour ces politiques de « compensation » alors que les communautés traditionnelles qui y vivent souffrent de ces projets. Lire le document préparé au cours de la réunion de Sena Madureira (en portugais) : https://wrm.org.uy/other-relevant-information/brazil-sena-madureira-declaration-june-17-2018
Et en anglais :
https://wrm.org.uy/fr/autres-informations-pertinentes/bresil-declaration-dsena-madureira-17-juin-2018/