Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Forêts à vendre au Brésil

Depuis que Jair Bolsonaro a assumé la présidence du Brésil, la déforestation augmente de plus en plus au point de s’emballer. Le démantèlement des organes de régulation du gouvernement constitue une des principales causes de cette perte de contrôle. L’impunité actuelle conforte les auteurs de la déforestation. À cela s’ajoute la politique néolibérale de privatisation de la forêt et d’autres actions criminelles qui en fin de compte mettent en vente la forêt et le Brésil. Bolsonaro a récemment signé le Décret N° 10.623/2021 qui crée le programme « Adopte un parc. » Le groupe brésilien Carta de Belém dénonce que par ce décret, le gouvernement « met définitivement fin aux politiques publiques de conservation, de récupération et d’amélioration des Unités de conservation fédérales. “Adopte un parc” privatise et transfère la responsabilité publique à des personnes physiques et morales, nationales et étrangères, en encourageant la gouvernance privée des territoires d’intérêt collectif et social. Pour seulement 50 réaux/10 euros par hectare, le gouvernement écocide brade les biens communs du Brésil. » On peut lire la lettre de Grupo Carta de Belém en portugais ici. Un documentaire de BBC Brésil expose une autre nouvelle préoccupante : des criminels annoncent dans la section « propriétés résidentielles à vendre » de MarketPlace, un espace de Facebook ouvert aux utilisateurs, la vente illégale de terrains dans l’État de Rondônia situés à l’intérieur de réserves environnementales et de territoires autochtones. On peut visionner ce documentaire ici.