Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Nouvelles technologies génétiques : l’autorité des grandes entreprises passe avant les réglementations

Rec_OMGUn rapport de l’Observatoire de l’Europe industrielle révèle que l’industrie essaie de façonner les normes pour permettre l’application de nouvelles technologies concernant les organismes génétiquement modifiés (OGM). L’industrie a ressorti le discours qu’elle utilisait il y a 20 ans pour frayer la voie à de nouvelles techniques d’ingénierie génétique, et elle a  monté un appareil de lobbying au niveau de l’Europe dans le but de faire exclure le plus possible de techniques des réglementations de l’Union européenne. Les grandes entreprises biotechnologiques comme Bayer, Monsanto et Dow AgroSciences ont inscrit des dizaines de demandes de brevets sur les nouvelles techniques d’ingénierie génétique. Ces techniques leur permettent d’introduire un ou des changements dans une variété déjà existante et bien positionnée sur le marché – comme la pomme Gala – et de faire payer des prix plus élevés aux producteurs grâce au brevet. Des organisations sociales et d’agriculteurs se sont unies pour exiger que les produits obtenus au moyen de ces nouvelles techniques soient réglementés, et qu’en définitive la législation sur les OGM soit renforcée.

Le rapport (en anglais) peut être lu sur :
http://corporateeurope.org/food-and-agriculture/2016/02/biotech-lobby-push-
new-gmos-escape-regulation
.
Vous en trouverez un résumé en espagnol sur :
http://www.observatorio-omg.org/blog/el-%C3%BAltimo-intento-del-lobby-biotecnol
%C3%B3gico-en-bruselas-para-que-la-ingenier%C3%ADa-gen%C3%A9tica-20
.