Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Tanzanie : appel à un soutien international pour mettre fin aux intimidations contre les villageois Massaï qui poursuivent le gouvernement devant les tribunaux

Un rapport de l’Oakland Institute documente en détail les nombreuses violations des droits des Massaï commises dans les régions de Ngorongoro et de Loliondo en Tanzanie. Ces dernières années, des centaines de maisons Massaï ont été brûlées et des dizaines de milliers de personnes ont été expulsées de leurs terres au nom de la conservation et du tourisme de safari. Les Massaï de quatre villages de Loliondo ont porté plainte contre le gouvernement de la Tanzanie en septembre 2017 pour avoir le droit de retourner dans leurs villages qui ont été intégrés dans un parc de safari. Mais, selon la Pan African Lawyers Union et l’Oakland Institute, le gouvernement procède actuellement à des actions d’intimidation et de criminalisation des villageois et de leurs ONG alliées pour les inciter à abandonner l’affaire. Les membres de la communauté impliqués demandent l’attention de la communauté internationale dans l’espoir qu’elle forcera le gouvernement à mettre un terme à ses abus et permettra à l’affaire judiciaire de se poursuivre. Lire le rapport (en anglais) ici : https://www.oaklandinstitute.org/tanzania-safari-businesses-maasai-losing-serengeti Et un communiqué de presse de l’Oakland Institute suite aux intimidations et arrestations (également en anglais) ici : https://www.oaklandinstitute.org/maasai-face-intimidation-arrests-take-tanzanian-gov-court