Mouvement mondial pour les forêts tropicales




Conditions de travail dans les plantations

L’établissement des plantations et deleurs usines de traitement requiert des travailleurs. Mais, en réalité, et contrairement à ce que promettent les entreprises, il y a très peu de travailleurs locaux. Les plantations d’eucalyptus sont autant mécanisées pour la plantation que pour les récoltes et nécessitent par conséquent très peu de travailleurs. Ce n’est pas le cas dans les plantations de palmiers à huiles et dans celles d’hévéas où la récolte ne peut pas être mécanisée. Cependant, la tendance estdepayer les travailleurs au rendement et non au nombre d’heures travaillées. De plus, pour la réalisation de tâches comme le maniement des tronçonneuses, l’irrigation des plantes jeunes, l’application d’agrotoxiques et d’autres tâches similaires, il est fait appel à la sous-traitance ce qui réduit les salaires et affaiblit le droit des travailleurs. C’est ainsi qu’est apparu, dans certains endroits, ce que des communautés africaines et les organisations des droits de l’homme considèrent comme une nouvelle forme de colonialisme ou commedes conditions de travail assimilables à de l’esclavage.

Livres et rapports

Les articles du bulletin WRM

Autres informations pertinentes