Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Accusations et propositions du Mouvement des victimes des barrages du Brésil

Santo-Antonio-e-Jirau_medium

Le Mouvement des victimes des barrages de la région du fleuve Madeira, qui réunit des centaines de travailleurs ruraux et urbains, d’agriculteurs, de pêcheurs, de représentants et de leaders des communautés, a organisé une assemblée populaire qui s’est tenue le 17 avril dernier à Porto Velho.

Les personnes concernées ont évalué leurs combats face aux nombreux cas de violation des droits de l’homme dus à l’inondation du fleuve Madeira et à l’installation violente d’usines hydroélectriques dans l’État de Rondônia. Ils en ont accusé les actionnaires du consortium Energia Sustentável do Brasil, responsable de la centrale de Jirau, le consortium Santo Antônio Energia, responsable de la centrale de Santo Antônio, et l’État brésilien.

Plus de 5 000 familles ont été touchées, plus de 100 millions de personnes sont restées sans eau potable, 12 districts de Porto Velho et plus de 50 communautés riveraines du Madeira ont perdu leurs terres, leurs maisons, leur production, leurs outils de travail, leurs équipements et d’autres objets leur appartenant.

À la suite de cette rencontre, le mouvement a rédigé une lettre ouverte et proposé une série de mesures d’urgence et de mesures structurelles pour réagir à la situation dramatique de l’État de Rondônia.
http://www.mabnacional.org.br/noticia/carta-do-madeira-delibera-es-da-assembl-ia-popular-dos-atingidos