Mouvement mondial pour les forêts tropicales

La résistance à l’industrie minière se heurte à la répression et à la mort au Guatemala

Le 17 mars dernier, plusieurs membres du Conseil communal du gouvernement indigène de la communauté Montaña de Santa María Xalapán, située dans le sud-est du Guatemala, dans la municipalité de San Rafael Las Flores, ont été enlevés. Le lendemain, on a appris que M. Exactación Marcos Ucelo avait été tué. Un des survivants a déclaré : « on l’accusait de s’opposer à l’industrie minière et on a dit qu’on le tuerait ».

Ce fait a aggravé encore davantage la situation déjà difficile de la communauté qui, depuis cinq ans, mène un dur combat pour défendre son territoire contre l’extraction minière. Cette lutte a été lancée par les féministes communautaires pour mettre en lumière la situation dans le département de Jalapa et dans le cadre de la lutte historique pour la récupération du territoire (voir Youtube : “Martes Negro en San Rafael”, http://www.youtube.com/watch?v=je9XLpbvbDY).

Le Réseau latino-américain des femmes qui défendent les droits sociaux et environnementaux (http://www.redlatinoamericanademujeres.org/) se solidarise avec les membres de la Nation Xinka Féministes Communautaires AMISMAXAJ (Association de femmes indigènes de Santa María Xalapán, Jalapa, Guatemala) et invite toutes les organisations nationales et internationales à joindre cette lutte.

index