Mouvement mondial pour les forêts tropicales

REDD: un répertoire de conflits, de contradictions et de mensonges

Gallery_of_failures

Cette publication résume les problèmes signalés dans un ensemble de rapports publiés au sujet de 14 projets REDD. Dans tous les cas on constate la présence de caractéristiques structurelles qui portent atteinte aux droits des peuples forestiers sans s’attaquer aux crises du déboisement et du changement climatique.

Ces rapports montrent que les communautés n’ont jamais eu la possibilité réelle de donner ou non leur consentement au projet REDD proposé. Très souvent, l’information qui leur a été fournie était tendancieuse ou incomplète. Les promoteurs ont fait beaucoup de promesses quant aux bénéfices et aux emplois que la communauté obtiendrait si elle acceptait le projet. Or, ce qu’elles ont obtenu c’est le harcèlement, des restrictions à l’utilisation du territoire dont elles tirent leur subsistance, et l’accusation d’être responsables du déboisement et d’avoir provoqué le changement climatique. Dans presque aucun cas les communautés n’avaient été informées que le produit des projets REDD – les crédits carbone – serait vendu aux pollueurs des pays industrialisés, y compris à quelques grandes entreprises dont l’activité principale est l’extraction de combustibles fossiles. L’agriculture paysanne, et surtout l’agriculture itinérante, est vilipendée dans la plupart des projets REDD en tant que cause du déboisement, tandis que les causes principales – l’extraction de pétrole et de charbon, l’industrie minière, les travaux d’infrastructure, les grands barrages, l’exploitation industrielle de bois et le commerce international de produits agricoles – ne sont même pas mentionnées dans les initiatives de type REDD. Le système REDD n’a pas réussi non plus à garantir les droits des communautés à leurs territoires, comme le montrent les 14 exemples cités.

Si le système REDD et ses variantes comme REDD Bleu, REDD à l’échelle du paysage et d’autres encore sont intégrées dans les accords futurs sur le climat, le résultat sera catastrophique. Il est temps que les gouvernements mettent le holà à ce jeu et commencent à considérer des mesures réelles, qui s’attaquent aux véritables causes du déboisement et du changement climatique.

La publication «REDD: un répertoire de conflits, de contradictions et de mensonges» est disponible en espagnol à l’adresse: http://wrm.org.uy/es/libros-e-informes/redd-una-coleccion-de-conflictos-contradicciones-y-mentiras/; et en anglais : http://wrm.org.uy/books-and-briefings/redd-a-gallery-of-conflicts-contradictions-and-lies/

Pas de commentaire

Trackbacks/Pingbacks

  1. Sauvegarder les investissements: les ‘sauvegardes’ de REDD+, les femmes et les peuples indigènes | WRM en français - […] Voir aussi: REDD: un répertoire de conflits, de contradictions et de mensonges, WRM 2014,http://wrm.org.uy/fr/les-articles-du-bulletin-wrm/section2/redd-un-repertoire-de-conflits-de-contrad…. (4) Salvaguardas Socioambientales de REDD+:…