Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Brésil: la justice maintient la suspension préliminaire du financement accordé par la BNDES à Fibria Celulose, entreprise certifiée par le FSC

PEM_Brasil_th

Le Ministère public fédéral (MPF) du Brésil a réussi à suspendre le financement que la Banque nationale de développement économique et social (BNDES) avait accordé à Fibria, la principale entreprise brésilienne de la pâte et du papier, pour la plantation d’eucalyptus dans les territoires des communautés quilombolas (descendantes d’Africains) du nord de l’État d’Espírito Santo. Fibria est accusée de fraude dans l’obtention de la concession destinée à la plantation d’eucalyptus utilisés pour la production de pâte à papier. Il faut souligner que la fraude, que le Réseau Alerte contre le désert vert dénonçait depuis plus de dix ans, n’avait pas empêché l’entreprise d’obtenir le label FSC de «bonne gestion forestière». Le MPF demande aussi que les terres obtenues par appropriation frauduleuse soient restituées au patrimoine public, et qu’elles soient mises au nom des communautés quilombolas de São Mateus et de Conceição da Barra une fois que leur occupation traditionnelle aura été vérifiée. La démarcation des terres quilombolas est bloquée depuis des années en raison des pressions de l’agro-industrie brésilienne, à laquelle appartient aussi le secteur de production d’eucalyptus pour la fabrication de pâte à papier.

Voir l’article complet en portugais: http://noticias.pgr.mpf.mp.br/noticias/noticias-do-site/copy_of_geral/mpf-mantem-liminar-que-suspende-financiamentos-do-bndes-a-fibria-celulose.