Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Dix réponses à dix mensonges

Planter des arbres peut être une très bonne chose, mais également quelque chose de très mauvais. Cela dépend de l’objectif visé, de l’échelle à laquelle cela se fait, de l’emplacement choisi, des bénéfices ou des préjudices qui s’ensuivent et qui concerneront les populations locales. Les plantations sur une grande échelle d’espèces à croissance rapide, telles l’eucalyptus ou le pin, sont celles qui entraînent les impacts les plus négatifs sur la société et sur l’environnement. En raison desdits impacts, ce genre de plantation a donné lieu à des luttes généralisées à leur encontre. Les entreprises et les promoteurs de ce modèle de plantation
s’acharnent à démentir l’existence de ces impacts, ainsi qu’à élaborer et diffuser une publicité mensongère en vue d’obtenir le soutien des secteurs de la population non ou mal informés. Parmi les fausses affirmations diffusées en faveur des monocultures forestières sur une grande échelle on compte les dix mensonges suivants.

Dix réponses à dix mensonges

1 commentaire

  1. Merci pour cet argumentaire qui nous conforte dans notre combat contre les monocultures de douglas En effet en Morvan et d’autres régions en France les forêts mélangées et étagées de feuillus avec quelques résineux sont remplacées après coupes rases par des plantations de douglas, espèce productive. Nos forêts deviennent des usines à bois pour principalement le bois énergie. Le problème n’est pas le douglas mais la sylviculture qui s’y rattache.
    Vous pourriez rajouter au problème des forêts tropicales qui sont très impactées les forêts en France qui doivent s’adapter de plus en plus au marché A votre disposition pour plus d’informations.