Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Panorama des plantations industrielles d’arbres dans les pays du Sud : conflits, tendances et luttes de résistance

Depuis des années, le WRM soutient les luttes locales et diffuse de l’information sur la monoculture d’arbres et sur ses impacts dans divers pays. Aujourd’hui, nous présentons à tous ceux qui participent à ces luttes un nouveau rapport intitulé : Panorama des plantations industrielles d’arbres dans les pays du Sud : conflits, tendances et luttes de résistance . (1)

Le lancement tombe à point : le 21 septembre est la date de la Journée internationale de lutte contre la monoculture d’arbres (2).

Le rapport est disponible

 

en anglais : An overview of industrial tree plantations in the global South

en espagnol : Una panorámica de las plantaciones industriales de árboles en países del Sur

et en portugais : Um panorama das plantações industriais de árvores no Sul global

Après que Ricardo Carrere et Larry Lohmann ont écrit un livre profond sur le problème des plantations d’arbres par rapport à l’industrie de la pâte et du papier ( Pulping the South , publié en 1996), le WRM a estimé nécessaire de refaire un rapport général sur la question. La nouvelle publication porte sur les principaux types de plantations (eucalyptus, pin, acacia, palmier à huile, hévéa) et systématise les conséquences qu’elles ont eues dans de nombreux pays du Sud au cours des 15 dernières années, à partir surtout des expériences des communautés. Elle présente aussi des chiffres sur l’expansion des plantations industrielles d’arbres depuis les années 1990, et examine les principales tendances qui poussent à poursuivre sur la même voie depuis cette date.

À partir de l’étude de la situation dans trois pays (Brésil, Mozambique et Indonésie), nous réfléchissons sur l’importance de la résistance et sur les expériences de ceux qui y participent, qui ne cessent de montrer à quel point les plantations sont nuisibles pour la subsistance des peuples concernés.

Le rapport révèle que les plantations industrielles d’arbres se sont multipliées par quatre dans les pays du Sud, leur superficie atteignant aujourd’hui plus de 60 millions d’hectares, et que cela répond à la logique irrationnelle de faire toujours plus de profits grâce au pillage incessant des ressources naturelles. Il révèle aussi que la plupart des principaux acteurs proviennent encore des pays du Nord, qui encouragent cette expansion dans les pays du Sud.

Le but de ce rapport est de fournir un outil aux activistes et aux organisations qui luttent déjà contre ce problème ou qui sont maintenant obligés de s’y attaquer. Il recommande avec force d’élargir et de renforcer les alliances Sud-Sud et Nord-Sud, afin d’accroître l’efficacité des tentatives pour mettre fin à l’expansion en cours.

Bien cordialement,

L’équipe du WRM

— — –

1.- Le rapport a été rédigé sous les auspices du projet EJOLT ( Environmental Justice Organizations, Liabilities and Trade , www.ejolt.org) qui regroupe 23 organisations activistes et universités pour documenter les injustices environnementales.

2.- Plus d’informations sur le 21 septembre, Journée internationale de lutte contre la monoculture d’arbres àhttp://www.wrm.org.uy/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *