Mouvement mondial pour les forêts tropicales




Arrêter La Destruction De La Forêt Tropicale Ancestrale Des Ekuri

Pour arrêter la destruction de la forêt tropicale ancestrale des Ekuri du Nigeria, passez à l’action s’il vous plaît !

Chers amis,

Nous avons besoin urgent de votre aide. La terre ancestrale des Ekuri du Nigeria est en danger.

Les Ekuri vivent dans l’état de Cross River, dans le sud-est du Nigeria, presque sur la frontière du Cameroun, au plus profond d’une des dernières forêts tropicales qui survivent au Nigeria.

Nigeria_CRS_mapIls dépendent de leurs terres et leurs forêts ancestrales. Celles-ci leur fournissent non seulement des fruits, des légumes et d’autres produits mais aussi leurs médicaments, et elles ont façonné leur culture unique, leur langage et leur identité. L’ONG Initiative Ekuri a été créée pour protéger ces forêts, et elle a réussi à apporter à leurs villages des bénéfices en matière de développement. Les Ekuri possèdent une expérience unique de gestion forestière communautaire, grâce à laquelle la forêt dont ils dépendent a réussi à survivre à plusieurs menaces, comme celle que représentent les intérêts des exploitants forestiers. Mais à présent, cette forêt, et avec elle le mode de vie des Ekuri, est menacée de destruction.

Le gouverneur de l’état de Cross River, Ben Ayade, a annoncé la construction d’une voie express à plusieurs files, de la côte au petit village de Katsina-ala de l’état de Benue, dans le nord. Les avantages économiques de ce projet ne sont pas évidents. En outre, l’autoroute fédérale qui va de Calabar à Obudu en traversant Ikom répond à tous les objectifs que le gouvernement veut atteindre et devrait être améliorée, au lieu de construire la voie express. Celle-ci va fendre en deux la forêt des Ekuri, la laissant ouverte à l’agriculture, à l’extraction de bois et à la chasse. En une appropriation massive de terres jamais vue auparavant, le gouverneur a confisqué toutes les terres ancestrales de milliers de villages tributaires de la forêt, sur une bande de 10 km de large, de chaque côté de la voie express de six files qui s’étendra sur 260 km !

Proposed_Super_HighwayCette voie express va anéantir les 33 600 ha de la forêt Ekuri, et détruire pour toujours le mode de vie de ces communautés forestières qui se retrouveront sans foyer. Les Ekuri ont déjà écrit au gouverneur et au président Buhari, en précisant qu’ils protègeront leur forêt par certaines manifestations non violentes. Néanmoins, en ce moment les bulldozers se dirigent vers Ekuri pour commencer à raser la forêt.

IL N’Y A PAS DE TEMPS À PERDRE !

Vous trouverez ci-dessous un modèle de lettre à envoyer aux autorités pertinentes du Nigeria.

Nous vous remercions d’avance de votre soutien.


MODÈLE DE LETTRE ET ADRESSES DES DESTINATAIRES

  • Gouverneur de l’état de Cross River : Sénateur Ben Ayade,ayadeleon@gmail.com.
  • Ministre fédéral de l’Environnement: Mme J. Amina MOHAMMED, Honorable Ministre de l’Environnement, Ministère fédéral de l’Environnement, e-mail : amina.mohammed@environment.gov.ng,aminajmoffice@gmail.com.
  • Secrétaire particulier du Ministre : bechu63@yahoo.co.uk (il est important d’envoyer copie à cette personne, qui est celle qui veille à ce que les courriers parviennent au ministre).
  • Secrétaire permanent du Ministère fédéral de l’Environnement : Dr. Bukar Hassan, bukar_hassan@yahoo.co.uk.

M. Muhammadu Buhari
Président du Nigeria

M. Ben Ayade
Gouverneur de l’état de Cross River

Mme Amina Mohammed
Ministre fédéral de l’Environnement

Cher Monsieur / Chère Madame,

La population d’Ekuri de l’état de Cross River, au Nigeria, est sur le point de perdre à jamais ses forêts ancestrales et son mode de vie à cause de la construction de la voie express de six lignes et de 260 km de long.

Cette voie express va fendre en deux la forêt d’Ekuri, la laissant ouverte à l’agriculture, à l’exploitation de bois et à la chasse à grande échelle. Pire encore, en une appropriation de terres sans précédent, le gouverneur a confisqué toute la terre ancestrale de milliers de peuples tributaires des forêts, sur une bande de 10 km de large de chaque côté de la voie prévue.

En tant que citoyens concernés du monde entier, nous joignons notre voix à celle des Ekuri pour appeler le gouvernement du Nigeria à :

– suspendre immédiatement toute coupe et abattage d’arbres déjà entrepris sans un permis EIA du Ministère fédéral de l’Environnement du Nigeria, et annuler la décision de confisquer les terres communautaires situées le long du tracé de la voie rapide ;

– examiner toutes les options de tracé de la voie rapide qui éviteraient la destruction des forêts communautaires des Ekuri et des autres zones boisées de l’état de Cross River ;

– analyser en profondeur et de façon participative et transparente les impacts écologiques, socioculturels et financiers, et les répercussions sur la réputation du gouvernement, de la construction de la voie rapide, avant que celle-ci ne fasse déferler une catastrophe sur l’état de Cross River et sur le Nigeria.

Nous vous prions d’agréer l’expression de nos sentiments respectueux.

NOM / ORGANISATION (le cas échéant) / PAYS