Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Soutenez la lutte contre l’exploitation minière en Thaïlande!

Dans le nord-est de la Thaïlande, une lutte communautaire contre l’exploitation minière a besoin de votre soutien. Nous appelons les organisations du monde entier à adhérer à cette lettre de solidarité avec le groupe de les femmes et les hommes défenseurs des droits humains (W/HRDs) du groupe pour la conservation de la forêt de Khao Lao Yai-Pha Jun Dai .

Photo: Prachatai

Il y a 26 ans, la société d’exploitation de carrières Thor Silasitthi Co. a commencé à opérer dans une zone forestière du sous-district de Dong Mafai dans la province de Nong Bua Lamphu. Depuis lors, au moins six villages qui dépendent de cette zone forestière pour leurs moyens d’existence ont subi les impacts négatifs des activités de la société. Les habitants ont perdu l’accès à la nourriture qu’ils avaient l’habitude de trouver dans la forêt et doivent subir quotidiennement dans la zone minière des explosions qui provoquent une pollution sonore et des dommages en raison de la retombée des débris. Des sites archéologiques importants sont situés à l’intérieur de la zone minière ; selon la nouvelle loi minière de 2017, ils ne devraient pas être accessibles à l’exploitation minière.

Les femmes jouent un rôle crucial dans cette lutte menée par un groupe appelé « les femmes et les hommes défenseurs des droits humains (W/HRDs) du groupe pour la conservation de la forêt de Khao Lao Yai-Pha Jun Dai ».

Sachant que le permis d”exploitation de la société pour la mine expirait le 3 septembre 2020, le groupe communautaire a intensifié sa lutte au cours des derniers mois pour récupérer la forêt. Parmi leurs revendications figure un appel aux autorités pour la réhabilitation de la zone endommagée. En l’absence d’une réponse positive du gouvernement à leurs revendications, et comme l’entreprise tentait de renouveler son permis, les communautés ont démarré une occupation.

Suivant des cérémonies et des rituels traditionnels, plantant des fleurs et des arbres, 300 femmes et hommes des communautés occupent une partie de la zone minière depuis le 4 septembre, où ils plantent des fleurs et des arbres, en suivant des cérémonies et des rituels traditionnels. Ils ont déclaré la zone minière « Zone forestière communautaire » et ont demandé justice pour les quatre villageois qui ont été tués dans cette lutte entre 1995 et 1999. Jusqu’à présent, personne n’a été considéré comme responsable ou n’a été puni pour ces meurtres. Le 25 septembre, des membres de la communauté ont occupé un autre secteur, l’installation de taille de pierre. Le permis pour ce site a expiré le 24 septembre. Au cours de la mobilisation, des militants de la communauté ainsi qu’un défenseur des droits humains qui les soutiennent ont reçu des menaces de mort.

Nous vous demandons de signer la lettre suivante pour soutenir la lutte des communautés. Lisez la lettre complète sous le formulaire.

Soutenez la lutte contre l'exploitation minière en Thaïlande!

Cette pétition est maintenant terminée.

Date de fin: Dec 02, 2020

Signatures recueillies: 32

32 signatures
 

À l’attention de : Les femmes et les hommes défenseurs des droits humains (W/HRDs) du groupe pour la conservation de la forêt de Khao Lao Yai-Pha Jun Dai

Nous, soussignés, organisations, mouvements sociaux et militants, de différentes régions du monde, avons pris connaissance de votre lutte importante pour récupérer les terres et les forêts dont vous vous occupez. Nous comprenons que l’société minière Thor Silasitthi Co. s’est implantée sur ces terres il y a 26 ans. Beaucoup d’entre nous sont engagés dans des luttes populaires contre l’exploitation minière et d’autres projets destructeurs, et ont été confrontés à une indifférence similaire de la part des autorités gouvernementales et à des provocations d’entreprises comme cela a été le cas dans votre lutte.

Nous voulons tout d’abord exprimer notre soutien et notre solidarité avec votre lutte pour récupérer vos terres et vos forêts. Nous avons en particulier pris connaissance des récentes actions importantes que vous avez entreprises en septembre qui vous ont permis de récupérer la zone minière et l’installation de taille de pierre.

Nous sommes impressionnés par votre persévérance et par le fait que vous êtes engagés dans cette lutte depuis déjà 26 ans. Dans ce processus de reconquête de vos vies, de vos moyens de subsistance, de vos terres et de vos maisons, vous avez perdu quatre camarades. Les rituels et cérémonies que vous avez célébrés lors des actions d’occupation sont une source d’inspiration pour nous. Ces cérémonies témoignent d’une attention et d’un respect profonds pour cette région et attestent de l’importance de ces lieux pour le bien-être présent et futur de vos communautés.

Nous sommes à vos côtés. Nous nous joignons à vous pour demander aux autorités thaïlandaises de défendre les intérêts collectifs des communautés, et non les intérêts privés et motivés par le profit des sociétés minières. Elles doivent répondre à vos demandes et fermer les activités minières dans la région. Elles doivent assurer la sécurité et le bien-être de toutes les personnes impliquées dans les récentes actions, en particulier celles qui ont reçu des menaces de mort. Et elles ne doivent pas oublier l’appel à la justice pour les militants communautaires qui ont été tués dans le passé. Sur cette revendication également, nous sommes à vos côtés.

Bien que beaucoup d’entre nous soient loin de la Thaïlande, soyez certains que nous sommes avec vous dans cette lutte. Nous nous engageons à continuer à suivre de près la situation et à donner de la visibilité à votre lutte à travers nos propres réseaux de communication. Votre lutte est non seulement importante pour assurer l’avenir de vos communautés, mais elle encourage également les luttes dans d’autres pays et régions. Vous êtes un exemple pour le monde de ce qu’est un mouvement fort.

Vous n’êtes pas seuls dans votre important combat. Puisse-t-il être bientôt victorieux. C’est déjà un exemple fort et une source d’inspiration pour d’autres luttes en Thaïlande, et pour nous tous qui sommes dans d’autres pays du monde.

En solidarité,