Mouvement mondial pour les forêts tropicales

Le projet de compensation de biodiversité de Rio Tinto à Madagascar impose de sévères restrictions aux communautés locales

QMM, filiale malgache de Rio Tinto (une société minière anglo-australienne), est en train d’extraire de l’ilménite à Fort-Dauphin, Madagascar, pour l’exporter vers le Canada. Pour compenser la destruction provoquée par cette activité minière, QMM a mis en œuvre un projet de compensation de biodiversité dans une autre forêt située à 50 km au nord du site de la mine. Les restrictions imposées aux habitants du site de compensation sont en train de provoquer de graves problèmes de droits de l’homme, de santé et de sécurité alimentaire. L’ONG Re:Common a produit une vidéo à ce sujet, intitulée Your Mine : https://www.youtube.com/watch?v=_x-ZB2xyCfQ&feature=youtu.be. Athanase Monja, un agriculteur malgache affecté par les activités de Rio Tinto, prévoyait de parler à l’Assemblée générale annuelle de l’entreprise, le 12 octobre, mais le visa lui a été refusé par le ministère de l’Intérieur. Davantage d’information en anglais :

https://www.theguardian.com/global-development/2017/apr/07/madagascar-farmer-mining-firm-rio-tinto-agm-ousted-from-land-athanase-monja.